Rechercher

MEETING DE DEAUVILLE, CÔTÉ PRO : ANASTASIA WATTEL À DOMICILE !

Horse Turf Pro, 30 Juillet 2020

Installée depuis plus de 2 ans sur le centre d’entrainement de Deauville et à la tête d’une équipe de 7 personnes, Anastasia Wattel accorde une importance toute particulière à ce meeting de Deauville qui démarre ce samedi. Elle y a notamment connu un grand moment de joie l’année dernière en remportant le Grand Handicap de Deauville avec un certain INFIRMIER.


A l’aube d’un nouveau meeting et jouant à domicile, les pensionnaires d’Anastasia sont prêts à en découdre. Elle a gentiment accepté notre demande d’interview. Prenez des notes!

-Tout d’abord comment s’est passée la période du confinement pour vous et votre équipe? 

On a eu aucun cas de virus au sein du centre d’entrainement. Tout s’est déroulé normalement, l’équipe était au complet et on en a profité pour mettre les chevaux qui en avaient besoin au repos. Ils ne sont pas parti parce qu’il y avait le virus mais parce qu’ils en avaient besoin et on en a profité pour avancer les 2 ans et essayer de garder les chevaux en condition. Les premières semaines on a ralenti un peu la cadence et puis après on a remis en route tout l’effectif afin d’être prêts pour Mai-Juin.

-Vous faites l’impasse sur le meeting de Cagnes et Pau, donc on peut dire que votre saison s’est réellement lancée au deconfinement pour vos pensionnaires.

Oui parce qu’en plus j’ai eu pas mal de chevaux qui ont couru cet hiver en vue d’être qualifié handicap mais il n’y a pas eu de quinté ensuite. Il a fallu retravailler tout le programme.

-Le meeting de Deauville ouvre ses portes et vous allez jouer à domicile. Y accordez-vous une importance toute particulière?

Oui! Quand j’ai plusieurs courses à viser pour mes chevaux, j’ai tendance à viser celles qui vont se courir en Août à Deauville plutôt qu’une à Compiègne fin Juillet par exemple.

-Pour quelles raisons aviez-vous choisi le site de Deauville lors de votre installation il y a 2 ans et demi? 

L’entourage familial, la qualité de vie, le fait qu’à Deauville avec 15 chevaux vous êtes « quelqu’un » alors qu’à Chantilly vous n’êtes « personne ». De plus, mes confrères sont très bienveillants avec moi et avec les jeunes qui s’installent. On est une vraie équipe soudée; c’est différent des grands centres d’entrainement parisien ou vous êtes plus tourné vers l’individualisme. La qualité de vie est incomparable ici et la qualité des pistes est très décente, on a de bons vétos, les haras à côté.



Vous l’aurez compris, tout est réuni ici. De plus, les Anglais et Irlandais sont friands de Deauville et c’est un vrai plus d’avoir les propriétaires qui investissement et qui n’hésitent pas à traverser la manche pour venir voir courir leurs chevaux.

-Comment prépare t-on au mieux ce type d’échéance avec son staff?  Avez-vous une certaine pression à gérer durant cette courte période? 

On est 7 à l’écurie désormais. J’ai 2 cavaliers en plus pour le meeting. J’aime bien avoir le temps et mettre une ambiance « meeting » à l’écurie. On essaie de viser les jolies courses qui vont nous permettre d’avoir une certaine visibilité sur la scène internationale avec le public présent sur le champ de course.

– Vous avez vécu un grand moment l’année dernière avec la victoire d’INFIRMIER dans le Grand Handicap de Deauville qui était votre première grande victoire pour un propriétaire qui vous a tout de suite fait confiance à vos débuts. Comment va t-il?

Après le Grand Handicap, on est allé courir une Classe 1 sur l’Hippodrome de Longchamp et il est rentré avec une tendinite. Il a été soigné, mis au repos et est revenu à l’écurie il y a tout juste 3 semaines. Vous ne le reverrez pas durant ce meeting, il fera sa rentrée fin Septembre et sera à suivre pour l’avenir notamment cet hiver.


-Quels sont les pensionnaires sur lesquels vous comptez pour vous illustrer cette année sur la cote normande? Des courses visées pour certains d’entre eux? 

Au niveau Quinté et plus globalement handicap, on a :

DASSOM: sera très intéressant à suivre. C’est un cheval qui a du caractère mais qui arrive au top pour l’été.

SPANISH MISS: Pure pouliche de handicap sur le sprint qui est sympa à suivre car elle est très régulière. Elle n’a pas encore gagné chez moi et j’ai bien envie de briser la glace avec elle! Elle va courir ce samedi (http://www.france-galop.com/fr/course/detail/2020/P/UUdSTjhvUnQ4QmlMQk1sTk9WQmNUdz09) puis vous la reverrez fin Août, toujours à handicap. Lors de sa rentrée, elle n’était pas prête du tout et s’est très bien comportée malgré tout.

CARTES: Un cheval avec lequel j’avais l’idée de courir le Grand Handicap De La Manche mais qui finalement ne tient pas les 3000 mètres. On va le remettre sur sa distance de prédilection entre 2000 et 2400 mètres. Il a un Quinté à courir au mois d’Août.

OMMELL: Le 13 Août à Deauville, il a un Quinté sur 2500 mètres. Il sera peut être encore un peu « bébé » pour gagner un Quinté du premier coup mais il en a un dans les jambes c’est sûr! Le handicapeur a été assez clément avec lui en lui attribuant 38,5 de valeur. Suivez-le!



SITOUTVABIEN: Un cheval compliqué, qui a beaucoup de caractère mais que j’aime beaucoup. Je vise la listed de Clairefontaine sur 2400 mètres à la fin du meeting.

MAKSAB: Il va faire sa rentrée dans une classe 1 (mal engagé). Je l’aime beaucoup. On vise ensuite un Quinté un peu plus tard dans le mois d’Août.

-Pour les parieurs, cela peut-il être un signe si votre compagnon Gregory Benoist se met en selle sur vos pensionnaires?

On travaille ensemble le matin et il connait les chevaux par coeur donc il va les monter autant que possible car c’est un vrai plus d’avoir un jockey maison sur vos chevaux l’après-midi aux courses.


Encore un grand merci à Anastasia pour sa disponibilité. Vous l’aurez compris, c’est une professionnelle à suivre durant ce meeting!



CONTACT

Adresse : Hippodrome de Deauville- La Touques
14800 Deauville France

Tél : 06 85 77 54 77

E-mail : wattel.anastasia@hotmail.fr

  • Facebook

©2020 Ecurie Anastasia Wattel.   -     Confidentialité - Mentions légales